BLANCHIMENT DENTAIRE

Naturellement les dents ne présentent pas une blancheur totale et il existe des différences de teinte entre les individus.

Certains facteurs secondaires expliquent également que les organes dentaires ont naturellement tendance à prendre une teinte plus foncée avec le temps :

• le tartre,

• une dévitalisation dentaire,

• l'alimentation (café, thé, vin rouge, soda, curry, safran...),

• la consommation de tabac,

• certains médicaments (tétracyclines...).

 

A la fin d'un traitement d'orthodontie, après contrôle de l'absence de résidus de colle et de l'intégrité des dents et des gencives, il est possible d'envisager un blanchiment dentaire, afin d'optimiser les résultats esthétiques du traitement.

 

 

Le terme blanchiment est inexact, il s’agit d’un éclaircissement dentaire ; l’éclaircissement permettant d’apporter plus de luminosité aux dents et par voie de conséquence d’ « éclaircir » leur teinte.

 

Après parfois une séance au fauteuil, des gouttières et du produit d’éclaircissement sont remis au patient, la durée de port variant en fonction de la concentration du produit utilisé. Pour obtenir un résultat optimal, il est important de ne pas fumer, de ne boire ni thé ni café, ne pas consommer d’aliments contenant des colorants, etc… durant tout le traitement ainsi que durant les 5 à 7 jours suivants.

 

Constituant un acte médical, le blanchiment ne peut-être réalisé que par un praticien et l'utilisation des produits de blanchiment sur des mineurs de moins de 18 ans est proscrite.

blanchiment-avant.jpg
blanchiment-apres.jpg